DominoPanda



affiche du concert
Affiche Deubs

Infos

03 février 2024 • 18h • gratuit

Festival itinérant : Comme À La Radio -> La Gâterie -> O Champ Libre

➤ Audrey Poujoula (Bordeaux)

Un jeu sonore sur machine à écrire entre sons acoustiques et sons amplifiés. Audrey Poujoula improvise, entre silences et résonnances, avec ses mains mais aussi avec un archet sur les sonorités que lui offrent l'objet. Son jeu mêle boucles sonores, ou sons juste déclenchés, en live ou préenregistrés. Grâce à des micro contacts reliés à un dispositif électroacoustique via un ordinateur et des contrôleurs, l’objet s’anime en direct pour devenir un véritable instrument. Audrey Poujoula propose une expérience où le son s’articule et se décortique au creux de nos oreilles et dans les plis de notre peau. Les masses sonores, véritables entités spectrales, se construisent et se déconstruisent, le grincement et le suintement de la matière se faisant si présents, qu’on pourrait la toucher, à travers les vibrations. Par la frappe de la machine à écrire, le choc de l’encre contre le papier se fait musique. C’est ainsi que le mot se déploie dans son œuvre : dans la confrontation, l’appel d’air qu’il produit. La partition se crée sous ses doigts, et la phrase musicale n’est alors plus une simple inscription, c’est la chaleur vivante, intense, matérialisée sous nos yeux.

➤ Kristallroll (Angers)

Formé en 2018 en Anjou, Kristallroll est une stéréophonie percussive pour l'auditeur, une tentative de dilatation et d'élévation de matières acoustiques et d'harmoniques, dans l'étirement du temps, la répétition d'un geste, l'imbrication des impacts, la sédimentation des rythmiques, une ascension symétrique et hypnotique autour de deux batteries réduites aux fondamentaux, quelque part entre manimalisme et forme(s) libre(s).

➤ Thomas Tilly (Nantes)

Thomas Tilly est un musicien utilisant le microphone et le haut-parleur comme principaux instruments de création. Centré sur l'étude de l'environnement sonore et sa confrontation avec l'espace dans lequel il existe, son travail emprunte autant à la recherche musicale expérimentale que scientifique. Dans sa démarche, l'écoute reste centrale au détriment de toutes formes de représentations. Ce qui se passe sur le terrain doit être interprété puis transmis à l'auditeur dans des conditions d'immersion totale, la subjectivité de cette restitution résidant dans le sensible plutôt que dans une mise en œuvre technique complexe. "Les presses du réel".

➤ Elastic Systems (Nantes)

Elastic Systems explore l’interaction hommemachine avec des modules rythmiques polymorphes et une synthèse évolutive. Le son produit s’étire dans des compositions élastiques semi-improvisées, qui se distendent et se déforment sans cesse, vers des formes musicales loufoques et techniques. Formé en Mai 2022, Elastic Systems explore les possibilités qu’offrent la batterie électronique et la technologie MIDI pour créer des morceaux à mi-chemin entre chiptune, IDM, krautrock et musique expérimentale, en empruntant des sons au jeu-vidéo, au bruitage sonore et à une variété de styles musicaux. Dans un souci de renouvellement permanent et d’expérimentation, la banque de samples amène un vocabulaire riche, afn que chaque morceau possède sa propre identité et énergie. Les compositions sont ludiques et s’effectuent dans une synergie millimétrée, replaçant le corps au centre de la performance en musique électronique. Les rôles peuvent aussi s’inverser, lorsque le synthétiseur assure les percussions et la batterie prends le rôle de la basse ou du piano, permettant de créer des formes musicales innovantes.