||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

PRIMUS

"Quand le génie rencontre la fantaisie"

Fin des années 80, alors que Prince et Michael Jackson vendent des millions de disques à travers le monde, le rock redevient fer de lance pour une jeunesse en mal d’idéaux. Des milliers de nouveaux groupes font leur apparition dans des styles à la fois différents et proches comme le punk, le post-punk ou encore le heavy-métal.

1981 : Création de la célèbre chaine cablée MTV, spécialisée à l’époque dans la musique populaire. L’activisme social et politique de la jeunesse font des groupes rock de véritables contestataires en mal-de -vivre.
Néanmoins, certains groupes se détachent de cette étiquette pour se montrer plus "romantiques" (The Cure, The Smith") ou encore avec des sonorités plus pop (Duran Duran). Pourtant, dans un registre beaucoup plus fun et aussi dans une discrétion absolue, Leslie Edward Claypool dit "Les Claypool" va totalement bousculer le monde rock alors en pleine mutation. Né dans une famille recomposée, celui qui a passé son enfance à écouter Abbey Road des Beatles, et découvert à l’adolescence Jimi Hendrix par l’intermédiaire de son ami Kirk Hammet (futur membre de Metallica) décide à l’age de 13 ans (après avoir longtemps hésité) de jouer de la basse. Après avoir écumé les petites formations du lycée ( Jazz, swing et meme disco !!!), notre ami Les rencontre le guitariste Mark Biedemann et fondent ensemble un groupe de métal progressif Blind Illusion. A cette meme époque, il découvre le groupe Rush et réalise à quel point il lui reste des progrès à faire et décide donc à ce moment là de jouer de la basse avec trois doigts au lieu des deux conventionnels ce qui fera désormais à ce fan de Stanley Clarke ce style si particulier.

Pourtant en 1982 , Claypool, 19 ans rejoint le Tommy Crank Band, avec des musiciens au niveau bien plus supérieur que lui. Il y apprend le blues, le rn’b et les vieux standards de James Brown. Puis son vieil ami guitariste Todd Huth lui propose de former un groupe : Primate aux cotés du batteur Jay lane qui quittera le groupe en 88. Malgré un succès local Huth quitte le navire à son tour en 89 ; Claypool décide alors de revenir au sein de Blind Illusion afin d’enregistrer l’album " The sane Asylum". Il y débauchera Larry Lalonde (guitare) et Tim Alexander ( batterie) afin de reformer Primate qui deviendra très vite Primus.

Avec des slaps ravageurs quasi-impossibles à reproduire, une rythmique impeccable des débits de paroles dignes d’un vrai sprinteur et des histoires de barbecue et autres fetes entre amis genre humour décalé au 25ème degré, le groupe apparait très vite comme un ovni dans le paysage musical. Le style est particulier, (Claypool semble chanter avec un "tex avery coincé dans la gorge") voire complètement déjanté et surtout d’une technique rare. En 89, Les à peine âgé de 18 ans va s’attacher à enregistrer le premier album du groupe avec l’argent de son père . Suck On This est donc mis en boîte les 25 février et 5 mars au Berkeley Square avec les moyens du bord, : deux ficelles et un bout de bois. Le son est médiocre mais les ingrédients de ce qui va faire bientot l’un des groupes les plus influents du rock alternatif sont bien présents.
Les Claypool, en parfait leader est le "Tony Micheli" du groupe, l’homme à tout faire : bassiste, chanteur, auteur, compositeur, cartooniste (il réalisera toutes les pochettes des disques et meme les clips), producteur, réalisateur, directeur de label. Bref vous l’aurez compris, notre ami Les jongle avec plusieurs casquettes et qui plus est, il fait tout ceci avec brio.

Début de l’année 90, avec un peu plus de moyens, c’est le premier album studio Frizzle Fry signé sur le label Claypool’s Prawn Song (le nom du label parodie celui de Led Zeppelin Swan song records). Si le succès est d’estime : ils deviennent de véritables stars dans leur ville natale de Berkeley ; il est encore loin d’etre commercial. Il faudra attendre 1991 et l’album qui révélera Primus Sailing The Seas Of Cheese et son premier single "Jerry was a race car driver". Sont invités sur cet album : Mike Bordin de Faith no More, Tom Waits et un certain Brian Mantia dit "Brain", batteur mexicain que Claypool avait auditionné et avait refusé à cause d’une blessure au pied avant de choisir Tim Alexander . (Brain remplacera d’ailleurs Alexander dès 96).
Le public est là, fidèle et admiratif. En 93 , Pork Soda apparait comme l’album le plus abouti du groupe. Malgré une ambiance austère le disque se place directement à la 7ème place du Billboard. Cette meme année Primus jouera en tete d’affiche de l’incontournable Lolapallooza Festival.

1994 Les Claypool, hyper-actif se concentre déjà sur ses retrouvailles avec Todd Huth et Jay Lane et en profite donc pour enregistrer l’album "Riddles are abound tonight" sous le nom de Sausage. Puis il forme Oysterhead aux cotés de Stewart Copeland ("ex The Police") et Trey Anastacio de Phish, le temps d’un concert( ils se retrouveront en 2002 pour enregistrer The Grand Pecking Order) et une grande tournéée aux US.

1995 Primus compose l’album From the tales Of Punchbowl et le morceau Wynona’s Big Brown Beaver qui sera récompensé par un Grammy Award et dont le clip "à se tordre de rire " est devenu culte.

1996, Tim Alexander préfère quitter le groupe, pour divergences musicales et s’occuper de tous ses projets parallèles.
Les Claypool entre deux parties de peche, hobbie qui selon lui reste sa principale source d’inspiration enregistre son 1er album solo : Les Claypool and The Holy Macquerel avec entre autre Henry Rollins. C’est le premier break du groupe qui se reforme très vite avec Brain, toujours proche du groupe. Le trio expérimente sa nouvelle formation et annonce meme le titre de son nouvel opus en déclarant : "Les Beatles ont l’album blanc, Metallica a son Black album, Primus aura donc son Brown Album".
Autant dire, le groupe n’a rien perdu de son humour fantasque. Dans un "trip" à la Led Zep, ils ressortent meme du grenier du vieux matériel analogique afin d’apporter un son bien particulier. C’est chose faite sauf que les fans ne l’apprécient que très modérément, l’estimant alors trop linéaire voire largement abordable au grand public.
L’année suivante, Korn grands fans du groupe ("la célèbre intro de "Bind" a été pompé à Primus sur le morceau "Too Many Puppies") invite donc Primus au désormais célèbre Family Values Tour ; aux cotés de Filter, et autre Limp Bizkit. Le trio californien laissera les meilleurs souvenirs. Entre temps Les Claypool, décidément homme pressé réalise de A à Z le générique de South Park, compose la musique de la nouvelle série culte Seinfeld et participe meme au premier effort studio de Jerry Cantrell (ex -Alice in Chains).

Les premiers signes du split se font sentir, alors qu’en 99, le groupe enregistre Antipop, sorte de super production avec des invités prestigieux comme Tom Waits, Stewart Copeland (ex the Police), James Hetfield( Metallica), Fred Durst (Limp Bizkit), Jim Martin ("ex faith No More"), Tom Morello (ex RATM, Audioslave) et Matt Stone ("l’un des créateurs de South Park"). Décidément cet album change encore du tout au tout. Celui-ci flirte avec les sonorités métal, il est meme carrément "rentre-dedans" ce qui une fois de plus surprend les fans, de plus en plus divisés.

L’année 2000 sera marquée par le split officiel du groupe.
Les Claypool se lance dans une nouvelle aventure (encore !!) : Colonel Claypool’s Fearless Flying Frog Brigade, avec entre autre Todd Huth et Jay Lane, sortant deux albums live dont l’un reprend l’intégralité de l’album Animals de Pink Floyd, groupe dont Les n’a jamais caché son admiration.
Larry Lalonde quant à lui s’en va gratouiller avec Franck Zappa et Brain prépare le retour triomphant de Gun’s And Roses dont le projet sera finalement avorté des suites des caprices d’Axel Rose. Tim quant à lui poursuit son chemin avec des groupes comme Laundry, Deficit ou encore Oxygen, enregistrant au passsage la première démo de A Perfect Circle le groupe de Billy Howerdel accompagné par le très charismatique Maynard James Keenan de Tool.

En 2003, Les décidément très impliqué dans sa "brigade de grenouilles" , sort l’album studio "Purple Onion".
Bref rien de bon ne laisse envisager l’avenir du groupe. Pourtant cette meme année, ils reviennent avec un dvd riche en surprises : l’intégralité des clips, des bonus live à gogo et surtout un maxi 5 titres avec le line-up originel (Claypool, Alexander, Lalonde). Surprise puisqu’une tournée de deux mois est prévue, hélas déception pour l’Europe puisque le groupe tournera aux Usa, au Japon et au Canada. Suivra d’ailleurs un magnifique dvd en 2004 de la tournée " tour de Fromage " intitulé Hallucino Genetics. Sobre, pas de déguisements cette fois-ci et surtout pas de prestations sautillantes. Non. Primus nous livre plus de 2 heures de live d’une qualité exceptionnelle reprenant dans son intégralité l’album Frizzle Fry ainsi que les plus grands standards du groupe.
Nos trois compères semblent chercher autre chose que la fantaisie à tout prix. Les, qui avait l’habitude de commencer ses concerts en disant :" Bonjour nous sommes Primus et nous sommes nuls" apparait beaucoup plus posé qu’à l’accoutumée. Depuis, hélas notre bande de copains semble s’éterniser sur son stand-by.

En 2004 toujours, Les a retrouvé Brain, le guitariste Buckethead (rescapé du naufrage Gun’s and roses) et le célèbre clavier Bernie Worrel (ex-collaborateur de George Clinton) pour former Colonel’s Claypool’s Bucket of Bernie Brains. Ils enregistrent l’album " The big eyeball in the sky", sorte d’album psyché aux confins de Yes et King Crimson et réalisent meme une tournée américaine.
Tout le monde semble attendre donc le retour officiel et définitif ? de nos trois supers musiciens. Primus, malheureusement méconnu en France, a su remplir des stades entiers outre-atlantique, inspirer mille et un groupes, nous faire rire avec leurs personnages de bd ("Tommy The Cat, John The Fischerman, Mud ou encore Jerry le super pilote") et surtout nous impressionner par leurs performances live exceptionnelles.
Bref, pourvu que Rome soit enfin rendu à César et Primus à nous tous ses plus grands admirateurs....

Discographie : 1989 : Suck on his
&rouvé Brain, le guitariste Buckethead (rescapé du naufrage Gun’s and roses) et le célèbre clavier Bernie Worrel (ex-collaborateur de George Clinton) pour former Colonel’s Claypool’s Bucket of Bernie Brains. Ils enregistrent l’album " The big eyeball in the sky", sorte d’album psyché aux confins de Yes et King Crimson et réalisent meme une tournée américaine.
Tout le monde semble attendre donc le retour officiel et définitif ? de nos trois supers musiciens. Primus, malheureusement méconnu en France, a su remplir des stades entiers outre-atlantique, inspirer mille et un groupes, nous faire rire avec leurs personnages de bd ("Tommy The Cat, John The Fischerman, Mud ou encore Jerry le super pilote") et surtout nous impressionner par leurs performances live exceptionnelles.
Bref, pourvu que Rome soit enfin rendu à César et Primus à nous tous ses plus grands admirateurs....

Discographie :
- 1989 : Suck on his
- 1990 : Frizzle Fry
- 1991 : Sailing the seas of cheese
- 1992 : Miscellaneous Debris (ep)
- 1993 : Pork Soda
- 1995 : Tales from the Punchbowl
- 1997 : Brown Album
- 1998 : Rhinoplasty (ep)
- 1999 : Antipop
- 2003. Animals should not try to act like people (dvd+ep)
- 2004 : Hallucino Genetics (dvd live)

Lien web : www.primusville.com

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3