||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

MORPHINE - Les Fleurs du Mal

Morphine appartient au panthéon du rock même si son succès commercial ne rejoint pas les ventes de Bruce Springsteen ou encore des Rolling Stone. Ayant tout de même largement dépassé le succès d’estime, le groupe de Mark Sandman auteur-compositeur-bassiste et chanteur a su mettre habilement en musique ses névroses et autres complaintes. Morphine a donc marqué les esprits en flirtant avec le nirvana et s’embrasant dans les paradis artificiels au point d’inventer un genre nouveau : le low -rock.

Né dans une famille juive à Newton dans le Massachussets le 24 janvier 1952, Mark Sandman, jeune diplômé universitaire oeuvre dans différents métiers (tour à tour ouvrier dans le bâtiment, chauffeur de taxi, commercial) avant de pouvoir se consacrer pleinement à la musique. Avec l’argent qu’il gagne il voyage à travers la Nouvelle-Angleterre et le Colorado. Des thèmes chers au compositeur qu’on retrouvera d’ailleurs dans un morceau de l’un de ses premiers groupes ’Treat Her Right’.
Si Sandman aura toujours été torturé au point de se noyer dans ses angoisses, trois faits marquants vont réellement le bouleverser et l’emporter vers une sublimation pour le spleen et ainsi influencer sa musique.
Un jour qu’il était chauffeur de taxi, il fut kidnappé et poignardé à la poitrine, on en retrouvera d’ailleurs le récit dans le morceau "No Reason" (’Treat Her Right’). Par la suite la mort de ses deux jeunes frères auront raison de l’enfoncer dans une profonde dépression faisant de son jardin secret un parfait recueil des fleurs du mal.
Il faudra attendre 1989 pour que Morphine se constitue par le chef de file Mark Sandman à la basse, le saxophoniste Dana Colley membre fondateur du groupe de Boston ’Three Colours’. Les deux hommes font appel au batteur Jerome Deupree pour former ce trio low-rock, qui use du blues et du jazz pour le jouer à la sauce rock binaire.
La musique de Morphine est donc relativement complexe même si Sandman a toujours joué avec seulement deux cordes "slidées". Rien de surprenant donc lorsque l’on sait qu’il a joué dans le duo "Supergroup" aux côtés du guitariste Chris Ballew (Presidents of the USA).
Morphine signe sur le label de Boston Accurate/Distortion pour leur premier album ’Good Album’ en 1991 qui reçoit de bonnes critiques avant de ressortir dans la même année sur le label Rykodisc. Mais il faudra attendre le second en 1993 ’Cure for Pain’ pour que la carrière du groupe décolle réellement. Deupree gravement malade sera remplacé par le batteur Billy Conway qui opérait déjà aux côtés de Sandman dans Treat Her Right. Une gigantesque tournée les emmenera en Europe, au Japon, en Australie et bien entendu aux quatre coins des Etats-Unis. Les titres "Thursday" et "Buena" seront souvent programmés sur les radios des campus universitaires. En 1994, les titres "Sheila" et "In spite of me" figureront sur la bande originale du film ’Spanking The Monkey’. Enfin le morceau "Buena" toujours du même album ’Cure for Pain’ sera utilisé dans un des épisodes (Boca) de la série ’Soprano’, une première dans l’histoire de la télévision.

Si la morphine est une drogue, la musique du dit-groupe possède à peu de choses près les mêmes effets hallucinogènes. Le saxo baryton insiste sur la frappe légère de la batterie qui hâche les notes "slidées" de la basse étouffée par un chant mélancolique. Beaucoup de fans insisteront sur le fait que la plupart des textes écrits par Sandman sont autobiographiques, même si rien ne le prouve car Mark S. est toujours resté très discret sur sa vie personnelle, pour preuve la célèbre interview du journaliste Seth Mnookin pour le magazine musical Addicted to Noise, aujourd’hui disparu.
S’il il y a bien une chose que le leader charismatique du groupe avouera sans sourciller c’est son addiction aux drogues : "Je me debarrasserai de mes drogues le jour ou j’aurais trouvé un remède contre la douleur". On comprend certainement mieux cette musique psychotique, névrosée, toujours sur le fil du rasoir, au bord du gouffre...

En 1996, Morphine signe sur le label Dreamworks records et sort l’année suivante l’album ’Like Swimming’ qui n’est pas le succès espéré. Cependant le clip vidéo du titre "Early to bed" réalisé par Jamie Caliri sera nommé pour les Grammy Award et deviendra culte pour les fans.
Toutefois, nul n’est prophète en son pays et Morphine ne fait pas exception à la règle car si le groupe est soutenu aux US par les radios campus et MTV, les radios rock et autres télévisions du pays ne prennent pas le relai. C’est donc en France et en Australie que le succès du groupe sera le plus convaincant.
En 1998, Deupree visiblement remis de ses problèmes de santé souhaite réintégrer le groupe alors que son remplaçant de luxe Billy Conway désire rester. Le dernier album de Morphine se fera alors à quatre incluant les deux batteurs.
Mais alors que le groupe poursuit sa carrière, Sandman toujours enclin au désespoir s’écroule brutalement en plein concert sur la scène du Giardini del Principe de Palestrina à côté de Rome. Il avait 46 ans ce 3 juillet 1999 lorsqu’un infarctus l’emporta brutalement.
Le nouvel album de Morphine ’The Night’ que Sandman était entrain de composer peu avant sa mort sortira tout de même en 2000. Dany Colley et Billy Conway décident alors de former "The Orchestra Morphine", une tournée qui rend hommage à leur compagnon et qui leur permet de trouver les fonds necessaires à la Fondation Sandman.
Avec le guitariste/chanteur Laurie Sargent qui officait à leurs côtés du "Orchestra Morphine" ils forment ’Twinemen’ et créent le label "Hi-n-Dry independant record label" au sein même du studio de Sandman.
Jerome Deupree quant à lui continuera d’enregistrer des albums de jazz collaborant avec divers musiciens et deviendra plus tard un membre du groupe ’Bourbon Princess’.

Décédé au même âge que Charles Baudelaire Mark Sandman dont les apparitions scéniques ressemblaient à des instants de poésie a aujourd’hui droit à une reconnaissance dans son pays puisqu’une intersection porte son nom à Central Square, Cambridge, Massachussets. Il rejoint le cercle très fermé des poètes disparus.

Lien web : www.lukin.com/tos/

Discographie :
- 1992 : Good Album
- 1993 : Cure For Pain
- 1995 : Yes
- 1997 : Like Swimming
- 1997 : B-sides and Otherwise
- 2000 : The Night
- 2000 : Bootleg Detroit
- 2003 : Best Of 1992-1995
- 2004 : Sandbox : The Mark Sandman Box Set

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3