||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

Liberté de la presse et autres frivolités

Il parait que notre Président bat tous les records de présence dans les médias. En quatre mois, il serait apparu sur nos écrans et dans les magazines, plus souvent que l’ancien, au cours de ses deux mandats. On pourrait en déduire que, soit Jacques était un super glandeur, soit Nicolas est un hyper actif (ça se soigne chez les enfants).
Vladimir POUTINE, un grand démocrate, serait moins souvent sur les écrans russes que Nicolas chez nous. C’est tout de même un réel progrès, dans les vraies démocraties comme la notre, il n’est plus nécessaire de faire assassiner les journalistes récalcitrants pour rendre les médias dociles. Il suffit d’être très proche (mais alors vraiment très proche) avec les propriétaires des journaux et des télés ! Ces derniers seront d’autant plus amicaux que leurs entreprises vivent des commandes de l’Etat. Comme le dit le vieil adage : Ne mord pas la main qui te nourri.

Une question s’impose : ne devrait-on pas désormais, s’abonner à la presse étrangère pour avoir des nouvelles de la France ?

Mais il y a encore plus grave : je suis moi-même en danger ! J’ai peur ! Jamais je n’aurais du donner ma véritable identité dans une chronique précédente. Voici comment j’ai retrouvé ma voiture ce matin :

Je pense avoir été victime d’un groupuscule de pigeons indépendantistes catalans n’ayant pas apprécié mon article sur les colombins. Si j’avais pris ma décapotable, c’en était fini ! Je vis depuis dans la crainte et la suspicion. IMAGINEZ l’état de mon véhicule si jamais des vaches intégristes lançaient une Fatoua contre moi ! Ma voiture serait invendable. Voila pourquoi cette semaine, je vais traiter d’un sujet léger qui ne remettra pas en cause l’équilibre mondial de la lutte du bien contre le mal.

Ca se déroule dans les prés et les champs de la Gâtine. Ce sont douze photographies charmantes et bucoliques, dans les cadres verdoyants d’une nature sans emphase, mais majestueuse de simplicité. De jeunes paysans se mettent en scène, pour la seconde fois, afin de nous proposer ce calendrier dédié à l’amour de leur métier. Il y a deux ans, ils étaient seuls. Cette fois-ci, ils ont convié leurs compagnes à les rejoindre dans la campagne. J’oubliais, un petit détail sans importance : ils sont nus. Ils déjeunent sur l’herbe, pèchent, cueillent des tournesols, pilotent leurs tracteurs et manient la fourche… nus.
Rien à voir avec le calendrier des Dieux du Stades dont les beaux corps bardés de muscles huilés en noir et blanc, sont nappés d’un érotisme viril et gay, tendance cheappendels antiques. Non, il n’y a aucune frime dans ces photos, bien au contraire. On n’a l’impression qu’elles ont été prises, par hasard, au détour d’un chemin, par un reporteur ethnologue, venu étudier les us et coutumes des autochtones.Tout cela à l’air si naturel et bon enfant, que l’on en vient à se demander pourquoi nous n’allons pas nous-mêmes, gambader nus dans les prés dès qu’un rayon de soleil apparaît et que la température devient clémente ?

Cette option aurait notamment des vertus pratiques et écologiques certaines. Moins de lessive à effectuer, moins de linge à repasser, moins de vêtements usés à changer, moins de corvée de shopping (il faudrait inventer des stages de désintoxication pour les accros). Il y aurait moins d’eau polluée par les phosphates, mais aussi moins de consommation électrique (donc moins de nucléaire), sans oublier la réduction de la production de CO2. Enfin, bref, que des avantages pendant disons deux mois et demi de l’année (jusqu’à six mois pour les moins frileux). Ce serait donc une véritable piste de réflexion pour les potaches du Grenelle de l’environnement ! Avec un slogan genre : Tous nus pour la planète !
En fin limier de la presse, j’ai donc continué mes investigations et là, patatra ! Tout s’écroule. Figurez-vous que c’est interdit par la loi ! On n’a pas le droit de se promener tout nu, même si il fait 45° à l’ombre. J’ai découvert que la nudité était un sujet vachement sensible et super réglementé. Cela serait dû à la méprise d’un couple ayant mangé une pomme qui appartenait à un serpent, sur l’île Dieu, un truc comme ça. Une histoire abracadabrantesque !

En conclusion, dans notre monde, il est interdit d’être comme on naît, tout simplement. Il faut toujours avoir une bonne raison pour justifier de sa nudité, sinon, c’est mal ! On peut quand même se laver nu (mais pas à la piscine), on peut dormir nu. L’acte sexuel peut aussi se pratiquer nu. Par contre, si vous souhaitez être tout nu parce qu’il fait assez chaud, il vous faudra le faire dans des lieux prévus à cet effet avec de hautes palissades. On peut aussi poser nus pour la bonne cause, comme nos agriculteurs qui le font pour le téléthon…

Imaginez notre président faisant sa prochaine apparition télévisée dans le plus simple appareil… Ca le rendrait tout de même plus sympathique au yeux de ses détracteurs.

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3