||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

Autoprod’ (2007)

LAC PLACIDE

Closer

Aïe ça commence comme un mauvais roman. Comme si le monstre du Lochness venait se jeter dans les eaux glacés du Lac Placide qui s’avère aussi passionnant qu’un roman-photo ! Du rock progressif façon Yes, ambiant, étrange un poil psyché sauf qu’un tableau de maître ne se copie pas si facilement, on s’en inspire et parfois on passe à côté, ce qui est le cas ici. Ca sonne un peu comme du vieux Megadeth par moment, sauf que Dave Mustaine ne va certainement pas s’en réjouir. A écouter ces sept compositions longues (très longues) on croirait presque que les péripéties de Lancelot du Lac ont été mises en musique, ou plutot mises en boîte (de conserve). Le chant doublé français-anglais n’a rien d’extaordinaire si l’on considère que la voix féminine aurait largement suffit. Dommage en effet d’y ajouter une voix masculine qui manque d’entrain, de souffle ou tout simplement de dramaturgie mais qui ne manque pas d’agacer. Mais comble de l’insolence le métal ici est mélangé à la poésie et il parait evident que les deux entités bien distinctes devraient rester chacune isolées sans jamais se rencontrer. Cependant les vers même en difficile adéquation avec la musique restent avouons-le très beaux, écrits avec sensibilité ; le lyrisme n’est cependant pas habile avec un métal old-school. La fable donc tourne au cauchemar, à croire que Closer demeure exclusivement réservé à un public hyper restreint. Après tout à moins de faire dans la variété, les artistes produisant un disque en marge des conventions ne s’attendent pas à faire plaisir à n’importe quel individu lambda ! Tant mieux car les parisiens signent ici un disque un brin kitch et cruellement linéaire qui ne devrait plaire qu’aux nostalgiques de solos endiablés et de rythmique à l’ancienne. Ces derniers n’oublieront pas de ressortir leurs bons vieux jeans à trous et leur veste en jean patchée. Quant à ceux qui ne supportent pas Marillion et consort, n’espérez donc pas trouver ici une once de plaisir car Lac Placide c’est un peu comme le lac Léman, ça devient très vite monotone et comme on dit vulgairement "ça sent le sapin" !

http://www.lacplacide.com/

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3