||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

Nublu records (2006)

KUDU

Death Of The Party

And the winner is... Kudu. Of course it is ! Vainqueur de quoi au juste ? De la loterie de Pétaouchnoc ? Non plutôt de l’album electro le plus excitant du moment. On n’ose plus compter sur les doigts d’une main (à moins d’être un mille-pattes) les duos electro. Celui-ci a sa petite part de magie mystérieuse. Sylvia Gordon qui a l’habitude de faire les têtes d’affiche des clubs jazz vient donc chanter ici à contre-emploi accompagnée par le célèbre batteur Deantoni "D" Parks (Lauryn Hill). S’appropriant le meilleur du disco avec ses rythmes fiévreux et le potentiel brut de la pop avec un don quasi inné pour savoir courtiser aussi bien les rockeurs affranchis que les puristes du mouvement libertaire electro. Puisant à tour de bras dans la froideur goth avec l’intelligence naturelle de ne pas s’enfoncer dans les marécages grotesques et sanguinolents des caricatures absurdes. "D" ce fou du rythme et Sylvia, également bassiste nous invitent à plonger aveuglément dans leur univers étrange et anti-conventionnel avec des relances de synthés simples et limpides. Difficile donc de les comparer à ce qu’on a déjà pu écouter jusqu’à présent, seules leurs influences peuvent être citées sans que celles-ci ne viennent étouffer leur propre travail (Siouxsie and the banshess ; Dee-Lite entre autre).

L’envie irrésistible des deux new-yorkais est donc de réinventer sans complexe le post-punk façon Lcd Soundsystem à grands coups de butoirs pop. "Death of the party" est agréablement froid et suffisamment dansant pour provoquer une grande excitation et satisfaire très largement un public venant de tous horizons. Les deux auteurs qui ont longuement travaillé chacun de leurs côtés viennent se compléter tout naturellement avec une nonchalance qui fait rêver. Dans la veine de Blondie Kudu se révèle indispensable pour venir satisfaire les fans de bonne musique car "la fête de la mort" s’annonce beaucoup trop excitante pour se refermer sur un unique style. Véritable melting-pot musical, Sylvia et "D" font une musique à l’image de New York dont ils sont originaires : quelque chose d’extravagant, de fou, dépareillé et beau à la fois. La spontanéité et la fraîcheur avec lesquelles ces deux-là font preuve est d’une parfaite insolence. Grand public et anti-commercial, brut et finement travaillé, amer et sensible, froid et suave, sautillant et sauvage le duo cumule les entités opposantes pour bâtir la nouvelle sensation electro et vient départager les suffrages en raflant très largement la première place. Quand l’une des plus belles voix du jazz rencontre l’un des meilleurs batteurs, le résultat ne peut qu’être à la hauteur de nos espérances. Peut-être mieux encore.

www.kudu2u.com

www.myspace.com/kudu

www.nublu.net

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3