||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

Epitaph (2006)

DILLINGER ESCAPE PLAN

Irony is a dead scene

On connaissait Dillinger Escape Plan pour ses refrains escarpés et sa folie métal-hardcore-free-jazz, le genre de groupe très difficile d’accès tellement sa musique part dans tous les sens mais faisant preuve toujours d’une extreme dextérité et d’une puissante crédibilité.
On connaissait aussi fort bien l’insaisissable Mike Patton (ex Faith no more) pour ses albums solos inaudibles et son aliénation lorsqu’il créa l’inimitable Fantomas ou encore Mr Bungle. Alors croyez-moi lorsque ces deux partis décident d’unir leur force, tout le monde les attend de pied ferme, imaginant un peu leur folle création.
Et le résultat est à la hauteur de nos espérances, en mieux.
"Irony is a dead scene" est un monstre hybride ,une bombe, pire une météorite, mieux un missile nucléaire dont peu sortiront vivants.
A écouter le premier titre "Hollywood squares", il devient impossible de faire autre chose en meme temps tellement l’allégorie rythmique prend ici une telle ampleur. On se sent bouculé, agressé. Il devient clair que si un karaoké métal un jour devait exister, reprendre les vocaux du sieur Patton serait alors un exexcice de style impossible.
C’est ca d’ailleurs le gros avantage de cette formation musclée, elle est inimitable. Les musiciens hors pairs jouent comme d’habitude, très vite et très bien, bousculant ainsi toutes les conventions musicales, et Patton s’en donne à coeur joie.
Il chante, il crie, il hurle, bref il est véritablement devenu un chef-d’orchestre -chanteur-auteur-compositeur hors pair.
Il faut dire qu’après son expérience avec le fabuleux et désormais mythique Faith no more, le "général" était sorti définitivement des sentiers rock-fm évitant à tout prix le commercial.
Ainsi, afin d’etre détaché du rock-business, il créa son propore label Epicac Recordings afin de se soumettre à sa propre fureur créative, marquant au fer rouge son propre style.
En 2001, DES se sépare de son chanteur Dimitri Minakakis. Etant fans absolu de Mr Bungle, ils proposent le poste vacant à Patton.
L’ homme flatté refusera pourtant la proposition étant donné son emploi du temps surchargé.
Qu’importe, ils décident tout de meme ensemble la composition de cette bombe de violence, qui ne décevra pas les fans des deux camps, allant meme jusqu’à inspirer le nouveau chanteur Greg Puciato qui rejoindra le groupe quelques temps plus tard.
Un maxi donc de très bonne facture se terminant avec l’excellente reprise d’ Aphex Twin ("come to daddy"). Entre riffs incongrus , rythmes incompréhensibles, des samples sauvages commandés par Patton lui-meme, des balbutiements hallucinants ("When good dogs do bad things") et des beuglements à réveiller un cimetière tout entier, il est sur que ces messieurs n’ont aucun soucis à se faire : personne n’aura la prétention de les imiter.
Un maxi à posséder ABSOLUMENT....!!!!

Lien web : www.dillingerescapeplan.com

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3