||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

Autoprod’ (2007)

CRACKMIND

Call MIND-1-1

Qui donc a dit que le Nord de la France était dépourvu de bons groupes de Rock ? A ceux-là (et aux autres) je conseillerai de se précipiter à la rencontre de ce groupe lillois nommé CRACKMIND, et de découvrir leur dernier CD 8 titres sorti le 3 avril dernier : « Call Mind -1-1 ». CRACKMIND, ce sont cinq musiciens talentueux, chacun dans son domaine, manifestement armés d’une bonne dose d’ambition et de ténacité. CRACKMIND, c’est la somme d’influences solides autant que variées, allant d’Audioslave à Korn, de Métallica aux Red Hot Chili Peppers, de Led Zeppelin à Guns’N’Roses, influences perceptibles mais parfaitement intégrées et dépassées. CRACKMIND c’est du power Rock, mais du bon Rock, à la fois lourd et mélodique, à la fois puissant et profond, à la fois dense et incisif, c’est une musique dynamique et entraînante, sérieuse et particulièrement bonne. CRACKMIND, ce sont des compos qui sonnent juste, une harmonie instrumentale agréable, un rythme soutenu, une batterie puissante, des guitares saturées, et des parties instrumentales solides. CRACKMIND, c’est aussi et surtout une atmosphère, un univers sonore, une voix poignante et si particulière .Composition, écriture, interprétation, le professionnalisme est flagrant dans chaque domaine. Mes préférences sur ce CD iront à : « Deadlock », pour la bonne partie instru, le chant très rapide porté par une voix un peu à la System Of A Down, et pour la qualité du refrain, entraînant, qui s’imprime rapidement en mémoire. « Beast », premier morceau de cet opus, qui déborde d’efficacité, s’appuyant sur un rythme soutenu, des guitares saturées, et qui s’apparente un peu à du Metallica. « Crackmind », un bon morceau de rock, sans prise de risque véritable, mais avec de l’originalité dans l’interprétation et dans le rythme un peu haché. « Ballad of the Ugly », pour les passages vocaux plus graves parfaitement adaptés sur les couplets. Juste un petit bémol sur la voix un peu trop poussée, forcée, sur les refrains, et qui finit par lasser l’auditeur. J’avoue avoir beaucoup plus accroché sur les morceaux en anglais, et avoir été un peu déçue par les textes français sur « Sans Elle » (à cause des rimes en « é » un peu faciles qui alourdissent l’ensemble) et sur « Suspension » sur laquelle les notes finales des vocaux semblent bien trop prolongées….
La reprise de « Hurt » m’a laissé une bonne impression, car loin d’être une pâle copie de l’original, cette interprétation se détache du morceau créé par Nine Inch Nails. Quant à « Pesos », on ne peut que souligner l’originalité de cette chanson en espagnol et anglais (qui m’a fait un peu penser à du Ska-P lors des interventions de voix parlées). Un groupe à suivre de près, sans aucun doute !

Lien web : www.crackmind.com

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3