||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

8th Wonderland au-delà d’un film une réelle réflexion

Sortie le 12 mai le nouveau film réalisé par Jean Mach et Nicolas Alberny raconte l’histoire d’un pays virtuel organisé par des internautes du monde entier. Déçus par le monde réel, ils décident de s’unir afin de lutter contre les injustices et faire évoluer le monde réel en créant leur nouveau monde : 8th Wonderland. Chaque semaine, les citoyens votent par référendum une motion pour agir dans ce sens. Mais que se passerait-il si les motions de ce nouveau pays devenaient peu à peu plus extrémistes, ou si ces actions se rapprochaient plus du terrorisme déstabilisant la nation toute entière ? Comment alors combattre un pays qui n’existe pas ?
Chronique politico-sociale, film d’anticipation, 8th Wonderland est un film français audacieux et intelligent, qui mélange les genres et ne laisse personne indifférent. Le premier long métrage du duo Mach-Alberny, invite aux débats en posant cette question : Que feriez-vous et jusqu’ou iriez-vous pour que le monde change ?

Entretien avec Jean Mach (co-réalisateur, co-scénariste, co-producteur).

Pouvez-vous nous éclairer sur votre parcours ?

J.M : Je suis originaire de Montpellier, où j’ai entrepris une carrière comme professeur de mathématique, et la passion pour le cinéma m’a vite rattrapée. J’ai alors entrepris des études de cinéma à l’université Paul Valéry en 2 ans et la troisième année je me suis lancé dans la réalisation de courts métrages. En 2005, j’ai réussi a réaliser mon premier long métrage « Par l’odeur Alléché », avec un budget très serré et j’y ai découvert une équipe formidable avec qui je continue de travailler. Ce fut également ma première collaboration avec Nicolas Alberny qui s’est occupé de la musique. C’est également le cas pour ce film. Des liens forts se sont crées.

Comment est née l’idée du film 8th Wonderland ?

J.M : Cela faisait 3 ans que l’idée germait dans nos têtes. En fait tout est parti d’une interview de Bernadette Chirac lors d’une émission de Marc-Olivier Fogiel. Elle expliquait que sa fille souffrait d’anorexie et qu’elle avait décidé de créer une unité spécialisée pour améliorer les soins aux victimes de cette maladie. Je me suis alors demandé : que peut on faire lorsque l’on a pas d’influence sur les décisions de l’Etat pour que les choses évoluent concrètement ? Seul c’est impossible, mais à plusieurs, le champ des possibilités est plus vaste. Maintenant avec les réseaux communautaires sur internet on peut espérer faire évoluer les choses. Le pitch était alors lancé, on a ensuite travaillé 6 mois à l’écriture et à la conception du scénario.

Le Film soulève plusieurs interrogations sur le monde dans lequel nous vivons, la sur-médiatisation, la religion, les dérives politiques... Quels messages aviez-vous envie de faire passer ?

J.M : Nous avions envie de faire un film débat, qui ouvre à la réflexion. On a d’ailleurs eu plusieurs types de réactions parfois assez vives, lors des festivals où nous avons présenté notre film. Certains s’offusquaient, d’autres rigolaient même lorsque les sujets ne s’y prêtaient pas. C’est intéressant de susciter des réactions quelles qu’elles soient ! Il y a de nombreuses choses qui nous révoltent dans l’actualité, deux tiers des décisions prisent par ce pays nous semblent possibles ou du moins des pistes à creuser. On ne peut pas rester continuellement spectateurs de nos vies, à certains moments il faut agir et c’est l’idée de ce film. Il n’y a pas de solutions miracles mais si ça permet d’en trouver des meilleures c’est déjà bien !

Au-delà du film un nouveau monde s’est réellement crée avec www.wonderland.com, Pouvez-vous nous en parler ?

J.M : Au début, nous pensions juste créer un outil promotionnel avec le site internet et petit à petit des citoyens ont rejoint ce projet et le font vivre. On est aujourd’hui à se demander si ce n’est pas le film qui servira de promotion au site. Comme dans le film des motions sont votées par les internautes du monde entier. Le premier vote concernait le respect des droits de l’homme et la motion a été votée à 96%, ce qui nous a ravis. Nicolas et moi, y sommes que de simples citoyens comme les autres. Pour l’instant le site est en anglais et en français, mais il tend à être traduit dans différentes langues. Le 12 Août le film sortira en Allemagne et on espère que le site sera traduit dans plusieurs langues. Dans le film toutes les langues sont représentées, il y en a 12 au total. Et le tournage a eu lieu dans 3 pays différents. Malheureusement sur 100 copies seulement 30 salles diffusent le film en version originale sous titrée. On voulait réellement créer un film destiné à tous et vers tout le monde, comme c’est le cas pour le site.

Quels sont les projets à venir, une suite peut-être ?

J.M : On travaille effectivement sur 9th Wonderland avec Nicolas, qui sans trop en divulguer s’orientera d’une toute autre manière. Et si ce premier film fonctionne on espère pouvoir réaliser la suite en 3D et créer une plus grande intéractivité avec le public. Hormis ce projet je travaille en tant que scénariste sur Mens in sana, un thriller psychologique réalisé par François Gaillard qui sera également en 3D. Et de nombreux autres projet en tête comme un que me tient à cœur, Hitler on ice clairement un hommage à Mel Brooks !

http://www.8thwonderland.com

info portfolio

Le réalisateur Jean Mach Affiche du film 8th wonderaland un monde à part

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3