||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

Autoprod’ (2006)

16 PAC

Endless work in progress

Depuis 2001, ce groupe parisien diffuse un électro pop au son suave et éthéré. Les mélodies et la voix d’Emma font penser aux premières armes d’ "Archive" tout en nuance et en douceur, les 10 titres très slow (surtout les très beaux "ghost world", "endless break", "steering away") de l’album créent un univers apaisant, mélancolique, menant l’auditeur sur un fleuve... un peu trop tranquille. En effet on sort de cette écoute un peu assoupit, regrettant que le groupe ne se lâche que sur le morceau caché qui, malgré un rythme plus soutenu, ne suffit pas à combler le manque. Les éléments tels que la voix ou la guitare folk peinent parfois à fusionner avec l’électronique, donnant l’impression d’entendre 2 pistes collées, sans vraiment de liaisons. Dommage, car l’approche esthétique du son électro est ici excellente, tant au niveau de la créativité que de l’enregistrement. Mon avis sur cet album est donc assez mitigé, la beauté de certains passages ne réussit pas à chasser l’atmosphère un peu soporifique qui le hante.

Lien web : 16pac.free.fr

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3