||||||||||||||| DOMINO PANDA |||||||||||||||

 

De l’huile de moteur dans nos assiettes...

Lu dans ma boite mail :

La société Saipol, propriétaire de la marque Lesieur, et grossiste en huile, a acheté à vil prix un lot de 40 000 tonnes d’huile de tournesol ukrainienne. Cette société a revendu avec profit cette huile à d’autres multinationales de l’agroalimentaire.
Un contrôle a postériori a mis en évidence la présence frauduleuse dans ce lot d’huile minérale destinée à la lubrification des moteurs.
Même s’il n’est pas établi que ce mélange peu ragoutant soit méchamment toxique, eussions nous eu affaire à des gens responsables que ce lot eût immédiatement rejoint la seule destination qui lui seyait : la poubelle. Que croyez-vous qu’il arriva ? Il fut néanmoins décidé d’utiliser sciemment cette huile pour composer leurs produits.

Le pire, c’est qu’ils auraient eu l’accord des autorités (françaises et européennes) qui ont décrété que tant que les produits n’en contenaient pas plus de 10%, personne ne devait tomber trop malade. Il y aurait 40000 tonnes à écouler, un peu plus de 5000 pour la seule France. Cela fait environ 100 grammes de saloperie par habitant à faire ingurgiter !
La Grèce, dont les autorités semblent moins irresponsables que les nôtres, vient de réagir et d’interdire l’utilisation de tous les lots depuis le 1er janvier.
Mais chez nous, dans nos hypermarchés, il y aurait donc en ce moment des produits contaminés à l’huile de moteur !
C’est le Canard Enchaîné qui a révélé l’affaire. Il a publié depuis une liste de marques et des types de produits concernés, ainsi que des notes internes de l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires), qui montrent l’envers du décor : Comment les industriels vivent la crise en chiant dans leur froc et priant que l’info ne soit pas reprise et que le temps efface rapidement cette histoire.

Dans ce monde merveilleux où le business est Roi, il existerait (incroyable tout de même) des gens capables d’importer n’importe quelle denrée alimentaire de l’autre bout du monde, dans le seul but de faire de l’argent. Malgré les belles étiquettes qui se veulent rassurantes, il n’y a plus la moindre emprise sur la traçabilité des produits qui peuvent être trafiqués, bourrés de pesticides ou de n’importe quelle autre merde.
U
n produit importé au prix le plus bas est une quasi certitude de mauvaise qualité, d’une exploitation des humains qui ont servi à le produire, et d’une pression sur l’emploi et le salaire des salariés français.
Mais la pub est là pour nous gaver de spots ineptes avec des enfants blonds et leurs mamans épanouies qui éprouvent un plaisir intense à bouffer des saloperies suremballées dans d’affriolants plastiques aux vives couleurs.

Selon le Canard, voici les marques incriminées :

Lesieur, Fruit d’or, Epi d’or, Frial, Isio 4, Oli, Carapelli, Saupiquet, Amora, Planta Fin, Maille, Knorr, Magnum, Miko

Les produits les plus susceptibles de contenir de l’huile empoisonnée sont les
suivants :
Mayonnaise,Tarama, Sauce Béarnaise, Chips, Vinaigrette allégée, Surimi, Céleri, Rémoulade, Soupe de poisson en conserve, Poisson pané, Paupiettes de veau, Thon et sardines à l’huile, Pâtes à tartiner chocolatées, Gaufrettes à la confiture,Barres céréalières et sucrées pour les enfants, Cookies.

Historique des faits :

Début février 2008 : La Société Saipol, propriétaire de Lesieur, est avertie par son fournisseur d’huile, de la présence d’ huile de moteur dans l’ huile de Tournesol. Saipol mettra un mois pour avertir la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) française. La DGCCRF et la Commission européenne lancent une alerte et retirent les produits des rayons. Personne ne semble connaître le nombre de produits contaminés !!!

Finalement, le 2 mai 2008, la Commission européenne semble avoir autorisé la vente de tous les aliments contenant moins de 10% d’huile frelatée. Elle considère en effet qu’un homme peut ingurgiter 1,2 grammes de cette huile frelatée par jour sans danger !! L’huile dont on parle est une huile minérale donc un dérivé du pétrole !! (au prix que ça coûte, quand même !)

Le 14 mais 2008 : Le Canard Enchainé révèle que de l’ huile de moteur a été retrouvée dans l’ huile de Tournesol. Le Canard Enchainé s’est procuré une note de la DGCCRF qui indique qu’aucun rappel n’a été effectué car l’ huile ne présentait pas un risque aigue de toxicité.

http://www.damweb.fr/2008/05/15/de-l-huile-de-moteur-dans-l-huile-de-tournesol

http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/326262.FR.php

Et vive la mondialisation ultra-libérale !!!

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
myspace | newsletter | liens | rss | contacts
since 2006 - Domino Panda | sf/onth#! | mz-webzine.org | ^top^

Ce site n'est pas adapté à Internet Explorer. This site is not very suitable for Internet Explorer.
Firefox 3